attentat ST Charles     

      

Saint-Charles dimanche début d’après-midi, la violence atrocement gratuite c’est abattue une fois encore, à Marseille cette fois… A qui le tour demain ? Deux jeunes filles ont été tuées car elles étaient là à proximité immédiates du Barbare. Deux proies d’une guerre dont on ne veut pas, mais que l’on subit de plein fouet. Jusqu’à quand ? Pendant ce temps-là, nos députés polémiquent à l’assemblée, à propos de l’état d’urgence qui devrait, ou non, rentrer dans le droit commun… Merci à François Hollande qui l’a décidé en 2015 après les attentats de Charlie Hebdo et de l’hyper Casher : l’Etat d’Urgence a fait ses preuves ! Déjouant une flopée d’attentats depuis et permettant l’arrestation de nombreux terroristes en gestation avec, pour la seule année 2017 en cours, déjà 12 attentats bloqués ! Mais selon le droit Français actuel, l’Etat d’Urgence ne peut-être permanent. C’est pourquoi le gouvernement actuel sous l’impulsion du président Macron, doit le suspendre dans un mois mais propose d’en faire basculer la substance dans notre droit commun. Pour ma part, si les actions de justice autorisées dans le cadre de l’Etat d’Urgence, deviennent les mêmes dans le droit commun et qu’elles servent bien à traquer les terroristes et déjouer leurs actes fous, alors dans ce cas je suis d’accord avec l’actuel gouvernement ! Même si je ne suis pas dupe et que je sais que ça ne suffira pas, car il est des causes a cette folie que l’on ne veut regarder, des raisons qui ne se disent et des débats que l’on tait… Et pourtant,  je crois aussi qu’un autre jour se lèvera ensoleillé et alors tout sera différent...